Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Pauline Marois
--> Encore une défaite...
Le Parti Québécois est-il prêt à avoir une femme à sa tête? Pourquoi devrait-il être prêt si, au Québec, les femmes sont égales aux hommes? Peut-être ne le sont elles pas autant qu'on le pense. Choisir un jeune à la langue de bois et plutôt à droite à la place d'une femme ayant des années d'expérience politique. Le choix peut être discutable. Sexistes ou seulement pas prêts les électeurs du PQ? Allez savoir.
Si un parti n'est pas prêt à avoir une femme en tant que chef. Le Québec l'est sûrement bien moins. De toute façon, il n'y aura, probablement, pas de femmes qui se présenteront aux prochaines élections. À moins, que Françoise David soit à la tête de l'union entre Option citoyenne et l'UFP. Sait-on jamais!

Marianne
Ecrit par Elvisse, le Mardi 29 Novembre 2005, 01:21 dans la rubrique Actualités.

Commentaires :

AnneD
30-11-05 à 01:46

Déception

Pour ma part, je trouve vraiment dommage que le PQ ait choisi "le jeune à la langue de bois". Je pense que les années d'expérience auraient dû l'emporter, et de loin. Des quatre candidats sérieux, Pauline Marois est la seule personne qui aurait pu clouer le bec à ses adversaires les plus redoutables, même ce méchant Jean Charest (nous devons quand même reconnaître qu'il se débrouille pas mal dans les débats). C'est dommage, mais avec toutes ces histoires de drogue, André Boisclair sort des affrontements assez "écouetté"...

J'ai bien hâte au jour où un femme sera à la tête d'un parti, peu importe lequel (oui je sais, il y a eu Kim Campbell, mais bon), et même Première Ministre! Patience.

AnneD


 
Elvisse
01-12-05 à 04:53

Re: Déception

Je suis d'accord avec toi. Espérons que Boisclair sera de taille. Laissons lui une chance. De toute façon, s'il ne fait pas l'affaire, le PQ s'en chargera. Seulement, j'espère qu'ils ne vont pas trop attendre s'il se montre incompétent.
Je n'aime pas particulièrement Pauline Marois. Comme ministre de l'éducation et de la santé, elle n'a pas fait un malheur. Il faut se rappeler la grève des étudiants(es) en 96 et la grève des infirmières(rs) en 98. Années où elle était ministre de l'éducation et ministre de la santé. Toutefois, je dois avouer qu'elle était la meilleure candidate au poste de chef du PQ.
Meilleur chance la prochaine fois!

Marianne

 
Cote
01-12-05 à 16:01

l'humilité de Marois

Je n'aime pas particulièrement Pauline Marois non plus.  Toutefois, je dois admettre qu'elle s'est montrée bonne joueuse dans cette campagne électorale et même ensuite.  Il fallait une bonne dose d'humilité pour se présenter sur le plateau de Tout le Monde en Parle quelques jours seulement après une défaite aussi cuisante que celle qu'elle a vécu.  Je ne suis pas certaine toutefois, qu'elle a des chances d'accéder un jour au poste qu'elle a tant convoité pendant toute sa carrière.  Les membres du PQ ont eu plus d'une fois la chance de la choisir, et on connaît le résultat.  Quant à savoir si c'est parce qu'elle est une femme, je n'en suis pas si sûre.